Le jour où j’ai décidé de sauter le pas !

1 - Une annonce qui vient tout chambouler

C’est un fait connu de beaucoup, mais pas de tous : je suis infirmière de profession depuis juillet 2014, ce qui ne me rajeunit pas !
Suite à l’annonce de mon cancer du sein, j’ai ressenti le besoin de me recentrer sur moi-même et ma famille. Le métier d’infirmière exige des compétences à la fois relationnelles, techniques et sociales. C’est un domaine qui me passionne depuis mon plus jeune âge. À 9 ans, je savais déjà que je voulais exercer ce magnifique métier. J’ai donc intégré un institut de formation à Epernay et obtenu mon diplôme en 2014. J’ai travaillé en intérim, en CDD, et j’ai été titulaire de la fonction publique à l’hôpital d’Orléans. Puis, en 2020, suite à l’annonce de mon cancer, j’ai dû sérieusement réfléchir !

2 - Une détermination sans faille

J’ai ressenti le besoin de découvrir une nouvelle facette de ma personnalité. Au fond de moi, je savais que la photographie m’intéressait. J’ai toujours aimé prendre des photos, partout et à tout moment ! Mais envisager d’en faire mon métier ? Pourquoi pas ? Qui ne tente rien n’a rien !
Je me suis formée avec une détermination sans faille. Lorsqu’on est confronté à une maladie grave, on peut accomplir des exploits. C’est exactement ce que je m’étais fixé comme objectif.
J’ai lancé mon entreprise en août 2022 avec de modestes ambitions : concilier mon métier d’infirmière à mi-temps avec la photographie en parallèle. Mais je me sentais partagée entre deux mondes, incapable de concilier les deux comme je le souhaitais, d’autant plus que les traitements médicamenteux me fatiguaient.

3 - Une décision murement réfléchie

Lors de mon dernier mariage de la saison 2023, j’ai vécu une expérience extraordinaire avec mes mariés, Michèle & Laurent. Ce fut un mariage intime, avec une ambiance exceptionnelle ! La convivialité, l’authenticité, le dialogue ouvert avec les invités m’ont tout de suite mise à l’aise. Je ne savais pas à quel point j’allais passer une journée formidable en leur compagnie.
Ce qui m’a particulièrement touchée, ce sont les applaudissements chaleureux que j’ai reçus en partant ce soir-là. Je ne m’y attendais pas du tout.
Ces applaudissements m’ont fait prendre conscience d’une chose : il y avait quelque chose à explorer. Sur le moment, je n’ai pas réalisé immédiatement ce que cela signifiait. Il m’a fallu quelques semaines pour que ma réflexion se précise. 
Ce qui me manquait dans mon métier d’infirmière, c’était la reconnaissance, les moments de joie ! J’adore mon métier d’infirmière, mais j’avais besoin de prendre une pause à l’hôpital pour me consacrer à ma passion et créer de magnifiques souvenirs pour vous tous.
Depuis cette prise de décision, je vis une troisième vie. J’ai eu ma vie avant la maladie, pendant la maladie, et maintenant après. Malgré mes traitements, je ne me sens plus « malade ». C’est comme une renaissance. La photographie me permet d’avancer car chaque reportage que je réalise a du sens : celui de marquer vos esprits avec toutes les photographies que je prends.
 
 
 
Je ne pourrai jamais assez remercier mes mariés et leurs enfants, du 7 octobre 2023. Sans eux, j’aurais peut-être réfléchi à tout cela, mais pas aussi rapidement. Alors, tout simplement, merci à eux, merci à la vie de me permettre de rencontrer des personnes aussi merveilleuses.
Share this post:

Related posts